Créer un site internet

Exposition photos Fe2O3 | Précisions de Corrosion par Egrégor

 

affiche-version-image.jpg

 « J'ai découvert avec plaisir son talent de photographe. J’aime sa conception très picturale de la photographie. Tel un peintre, il a d’abord une vision intérieure de ce qu'il veut nous montrer. Ses photos, très bien structurées par une belle maîtrise de la couleur et des formes géométriques, sont le reflet de son imaginaire : elles nous donnent à rêver. »

Dominique FOURNIER,
Pianiste et organiste, ancien directeur des programmes de TV5 Monde et directeur des relations culturelles de France Télévisions.
Auteur du livre « La passion prédominante de Janine Reiss : la voix humaine »

 

BIOGRAPHIE

Egrégor, de son vrai nom Johan-Bastien Polle, vit en Picardie, région qui lui est chère. Les ciels remarquables, les forêts et son important patrimoine entrainent ses premières amours vers l'architecture et la sculpture, passion qu’il concrétisa en acquérant le Pavillon Henri II (02). Cet ensemble forme l’enveloppe en laquelle évolue ce photographe à la démarche honnête et profonde. Dès l’adolescence, naît une attirance pour la photographie, qui s’accentue après quelques cours d’histoire de l’art lors de ses études supérieures. Si les prémices naissent vers 1999, la maîtrise des techniques devient solide en 2007. Germent alors les premiers travaux.  L'inspiration réelle, éclôt en 2011. « Ce qui m'est le plus agréable en photographie est la perception relative que je me fais des choses qui m'entourent. » Sans fioritures mais aussi sans minimalisme, les photos d’Egrégor proposent une autre lecture de notre quotidien, de notre environnement immédiat. Par le détail du réel, par le focus effectué sur l’élément presque insignifiant et la vision pénétrante de l’artiste, une beauté intense et spirituelle est créée. Ses photos nous obligent à mieux percevoir notre place entre micro et macrocosme. Ces dimensions induisent un autre thème récurrent, le temps. C'est dans les toiles de Georges de Latour, du Caravage, de Rembrandt qu'il envisage la lumière, c'est dans celles de Turner qu'il envisage l'infini des possibles.

 

L'EXPOSITION
"Fe2O3 | Précisions de Corrosion"
Du 1er au 22 décembre 2013

Constatant qu’il photographiait souvent des éléments en métal oxydé, il décida de creuser le sujet. Il semble que sa passion du temps qui passe s'exprime dans cette exposition, qui est un zoom sur le temps qui s'attaque aux matériaux. Les couleurs, les textures, sont autant de beautés qui en ressortent et le fascinent. S’émerveiller pour la beauté de cette rouille que l'on cherche à stopper comme on cherche à cacher les rides qui apparaissent sur nos visages et qui n'enlèvent rien au charme du personnage ;  au contraire, elles reflètent son vécu. Lorsqu'il découvrit avec vif intérêt l'exposition Edward Burtynsky à la Photographer's Gallery de Londres, il décida de se lancer enfin dans l'aventure de l'exposition. Les photographies d'Egrégor ne montrent que le réel malgré une première impression très picturale. Savoir regarder autrement et à d'autres échelles pour mieux appréhender la matière qui nous entoure et trouver la lumière et la couleur où l'on ne l'attend pas. Seulement grâce à l'œil du photographe, "Fe2O3 | Précisions de Corrosion" met en évidence un univers ô combien coloré et entrainant, balayant ainsi l'image terne, sale et triste de la rouille.

 

"Le crépuscule est si beau, mais voué à l'oscurité"
Li Shangyin (813-858)

"Photographier le dernier moment du jour ou l'imminence de la décrépitude est aussi un moyen de saisir la beauté de ce que l'on perd"
Michael Freeman

 

Le Pavillon Henri II Villers-Cotterêts