INFORMATION IMPORTANTE : En raison de la pandémie de Covid-19, les visites sont pour le moment suspendues, elles devraient reprendre dès le 22 mai 2021 si les mesures annoncées par le gouvernement sont maintenues. Dès la reprise, elles ne seront effectuées que sur rendez-vous au mois 24h avant via le module de réservations ou par téléphone. 3 individuels ou 2 couples maximum. Merci de votre compréhension.

O U V E R T U R E    2 0 2 1

 

I N T R O D U C T I O N

 


COVID 19 : Des conditions spéciales s'appliquent sur les visites. Merci de consulter la page dédiée.
Du fait du confinement en cours, et sans information à ce stade quant aux réouvertures des musées et monuments, les réservations sont pour l'instant encore suspendues. Reprise prévue le 22 mai 2022.

Dès reprise, le Pavillon Henri II sera ouvert :

Dates :
Avril : 3-4-5 / 10-11 / 17-18 / 24-25
Mai : 1-2 / 8-9 / 15-16 / 22-23-24 / 29-30-31
Juin : 1-2-3-4-5-6 / 12-13 / 19-20 / 26-27
Juillet : 03-04 / 10-11 / 17-18 / 24-25-26-27-28-29-30-31
Août : 1 / 7-8 / 21-22 / 28-29
Septembre : 4-5 / 11-12 / 18-19

Toute l'année pour les groupes sur rendez-vous avec l'office de tourisme Retz en Valois.

Horaires :
10h-16h

Tarifs :
Visite commentée : 6,50 euros par personne
Gratuit pour les moins de 10 ans
Journées européennes du patrimoine, tarif spécial 5 euros par personne (visites commentées uniquement)

 

Pour tout renseignement complémentaire ou réservation, envoyez un message depuis la rubrique Nous Contacter du site ou téléphonez au 06.66.11.28.67 ou contactez l'Office de Tourisme de Retz en Valois au 03.23.96.55.10.


Quelques mots sur le Pavillon Henri II...

Véritable concentré de trésors, la décoration intérieure du Pavillon Henri II offre au visiteur sculptures, boiseries fines, peintures murales, plafond à caissons, motifs ornementaux à la feuille d’or…

Edifié au XVIème siècle, au cœur du duché de Valois –le plus ancien fief de la monarchie française- le "Pavillon Henri II" fut agrandi et redécoré par le Duc d'Orléans (1725-1785).

"La maison de Monsieur Deviolaine était un palais très apprécié par moi...", écrit Alexandre Dumas dans ses Mémoires.

Vendue en tant que bien national en 1795 à Jean-Michel Deviolaine (proche de Dumas et futur père conservateur des forêts de la couronne), celui-ci en accroît le terrain et en fait ce "palais".

La propriété accueillera ensuite un temps le comte suédois Adolphe Louis Ribbing de Leuven lors de son exil en France.

Résidence ducale, puis résidence royale : le Roi Louis-Philippe achète le Pavillon Henri II en 1843 en biens personnels. Il le conserva jusqu’à sa mort.

Vous êtes le 249 142ème visiteur